Agenda
Breves
  • Applications de santé : 101 recommandations à suivre

    Alors que les applications santé sont très diverses, la Haute Autorité de santé publie un guide pratique, comportant 101 recommandations afin que les logiciels soient « sûrs, fiables et de qualité ». Informations vérifiées, technicité performante, respect de la confidentialité, utilisation simple sont les principes directeurs de la HAS.

     

  • Obésité : une augmentation légère

    De nouvelles données issues de la cohorte Constances reposant sur des mesures recueillies par les Centres d’examens de santé révèlent que le surpoids concerne 41 % des hommes et 25,3 % des femmes et l’obésité 15,8 % des premiers et 15,6 % des secondes. Des chiffres qui marquent une augmentation légère du surpoids au sein de la population (sans phénomène explosif).

  • Vaccination : contre quoi piquer les professionnels de santé ?

    Le Haut Conseil de la santé publique préconise de transformer l’obligation de vaccination des professionnels de santé contre le tétanos, la diphtérie et la poliomyélite en forte recommandation. A contrario, les vaccinations contre la rougeole, la coqueluche et la varicelle lui paraissent mériter une obligation.

  • Zika : le lait n’est pas laid

    Dans la lignée de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) il y a quelques mois, le Haut Conseil de la santé publique considère inutile de préconiser l’absence ou la suspension de l’allaitement en cas d’infection de la mère par le Zika. Les preuves d’une transmission à l’enfant du virus par ce biais seraient trop peu nombreuses pour inciter à une telle recommandation.

  • Les vieux médecins invités à ne pas raccrocher la blouse

    Dans le cadre de l’examen du projet de loi de financement de la Sécurité sociale, est discuté et a été adopté en première lecture un amendement visant à permettre aux médecins hospitaliers de travailler au-delà de 72 ans. Il s’agirait de pallier la pénurie de médecins dans certains établissements. Une mesure critiquée par les syndicats.

  • 21 000 aujourd’hui, ils pourraient être 270 000 en 2070 !

    Selon des projections de l’INSEE, 13 % des femmes et 5 % des hommes nés en 1970 pourraient atteindre l’âge de 100 ans, contre 1,6 % des femmes et 0,4 % des hommes ayant vu le jour en 1915. Ainsi, comptant aujourd’hui 21 000 centenaires, la France en dénombrerait jusqu’à 270 000 dans une soixantaine d’années.

  • La mise en place des GHT, un casse-tête pour les responsables hospitaliers

    Le Syndicat des managers publics de santé se montre inquiet de la façon dont sont mis en place les Groupements hospitaliers de territoire créés par la loi de Santé. Dans un communiqué récent, il évoque « l’impossibilité d’appliquer la réforme dans un grand nombre de groupements » et dénonce les risques de blocage.

  • Vers une reconnaissance du préjudice d’anxiété pour les victimes du 13 Novembre

    Après avoir reçu une demande dans ce sens de plusieurs avocats, le secrétaire d’État aux victimes, Juliette Méadel, s’est déclarée favorable à la reconnaissance d’un préjudice d’anxiété pour les victimes du 13 Novembre. Une telle évolution pourrait augmenter les prévisions du Fonds de garantie.