publicité
Facebook Facebook Facebook Partager

Maladies rhumatismales

Publié le 29 mai 2024Lecture 3 min

Un nouveau questionnaire pour évaluer les croyances délétères des patients souffrant de lombalgie

Agnès LARA, Perpignan

Les croyances délétères sont très fréquentes dans la population générale et lombalgique. Elles peuvent notamment favoriser le passage vers la chronicité. Il est donc important de les rechercher et de les identifier. Parmi les nombreux questionnaires existants, aucun n’évalue toutes les catégories de croyance. L’équipe du Dr Demoulin a donc développé un nouveau questionnaire pour les évaluer : le Low Back Pain-related Beliefs Screening Tool (LBP-BST) dont la validité et la fiabilité viennent d’être démontrées.

Cette étude présentée lors du 36e congrès français de rhumatologie avait pour objectif de vérifier l’absence d’un effet plancher/plafond, la consistance interne, la reproductibilité, la validité convergente, et la sensibilité au changement de la nouvelle version du test LBP-BST. Elle a inclus des patients souffrant de lombalgie subaiguë ou chronique, francophones, recrutés en Belgique, en France et en Suisse. Après prise en compte des suggestions de modification des cliniciens, la nouvelle version de ce test aborde aujourd’hui 10 dimensions de croyances délétères à travers 10 items dans sa version courte et 20 dans sa version longue. Chaque item peut être évalué par une échelle de Likert de 0 à 3, les scores les plus élevés étant associés aux croyances les plus délétères.   De bonnes qualités psychométriques démontrées pour le test LBP-BSTv2  Au total, 119 sujets ont été inclus (59,7% d’hommes, âge moyen 52,2 ans). Plus de 90% d’entre eux souffraient de douleurs lombaires depuis plus de 3 mois. Aucun effet plancher ou plafond n’a été observé pour la version courte comme pour la version longue (distribution des scores selon une courbe gaussienne). La consistance interne mesurée par l’alpha de Cronbach s’est révélée satisfaisante (0,76 pour la version courte et 0,84 pour la version longue). La validité convergente de ce nouveau test par rapport à l’échelle BBQ (Back Beliefs Questionnaire) a été démontrée : il y avait une bonne corrélation entre les sujets qui avaient le plus de croyances délétères au test LBP-BSTv2 et à l’échelle BBQ. La reproductibilité, évaluée par un test au jour index puis 7 jours plus tard, n’a pas montré de différences significatives entre les scores obtenus à une semaine d’intervalle. La sensibilité au changement après 10 séances de réadaptation multidisciplinaire a pu être évaluée auprès de 20 sujets à l’aide du test LBP-BSTv2, de l’échelle BBQ, et d’une question d’auto-perception : « Par rapport au début de votre prise en charge, avez-vous l’impression que vos croyances liées au douleurs lombaires ont été modifiées ? ». Aucune différence significative n’a été observée entre les changements mesurés par le test LBP-BSTv2 et l’échelle BBQ et changements perçus : les patients qui rapportaient que leurs croyances s’étaient fortement modifiées à la question d’auto-perception, étaient aussi ceux qui avaient des modifications du score les plus importantes au test LBP-BSTv2.   À retenir La nouvelle version du questionnaire LBP-BST apparaît intéressante pour identifier les patients qui présentent des croyances délétères et qui nécessitent une rééducation ou une réassurance. Elle peut également être utilisée pour orienter l’éducation du patient, en discutant avec lui des résultats de chaque item.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Version PDF

Articles sur le même thème